Un grand projet de reconversion est en cours sur la friche industrielle AMI-LINPAC située sur la commune d’Is-sur-Tille et Marcilly-sur-Tille.

Issu d’un passé industriel vieux de plus de 60 ans et ancré dans l’histoire de la ville, ce lieu a accueilli l’entreprise familiale Lescure, puis les Ateliers Mécaniques Issois (AMI).

L’essentiel des activités se sont arrêtées en 2006. Après une dépollution des sols, la friche industrielle a aujourd’hui vocation à devenir un écoquartier.

Il subsiste, dans la zone, un atelier de rotomoulage, racheté en 2011 par le groupe BWT. L’usine sera donc la seule entreprise qui subsistera dans ce nouveau quartier.

Le développement durable au cœur du projet

Ce projet s’inscrit dans une démarche de développement durable en prenant en compte les trois volets majeurs :

  • le social, en offrant des logements dans toutes les gammes de prix, pour favoriser la mixité sociale,
  • l’économique, en créant une mixité fonctionnelle autour de commerces de proximité, d’activités tertiaires et artisanales, voire de petites industries,
  • l’environnemental, en limitant les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre.

L’objectif du projet est de s’intégrer au mieux à la localisation du site et de conserver des traces de son passé industriel pas totalement disparu.

Un projet adapté au contexte local

Le futur quartier s’étendra sur 16 hectares. Il sera essentiellement résidentiel, avec plus de 400 logements collectifs et individuels, quelques commerces et des équipements publics. L’objectif est d’être un trait d’union entre les 2 communes et de donner une nouvelle impulsion au développement économique du territoire en assurant la transition entre les espaces urbanisés, les zones agricoles et naturelles et les activités à proximité.

Un enjeu du fonctionnement d’un écoquartier est l’organisation des déplacements. La proximité avec la gare de Marcilly-sur-Tille est un atout de ce point de vue et son accès sera facilité. L’aménagement d’une coulée verte permettra d’assurer une circulation apaisée pour les piétons et les vélos, tout en faisant une transition entre le naturel et l’urbain.

Un accompagnement sur différents volets

La mission du Cabinet Lamy Environnement est d’effectuer une étude de potentiel d’énergies renouvelables (EnR) : il s’agit d’étudier les besoins en énergie de la zone, et d’analyser les opportunités de couvrir ces besoins avec des énergies renouvelables sur le site.  Outre les EnR traditionnelles (solaire, géothermie, solaire, biomasse), la piste de la récupération de l’énergie fatale produite par l’usine BWT sera envisagée. Par « énergie fatale« , on désigne l’énergie produite par un processus industriel dont la finalité n’est pas la production de cette énergie, par exemple la chaleur produite par un four, et qui sera perdue, sauf si on la convertit en énergie.

Par ailleurs, le Cabinet Lamy Environnement intervient également sur le volet Energie-Air-Climat de l’étude d’impact, effectuée en partenariat avec BERTHET LIOGIER CAULFUTY.

Si vous aussi vous souhaitez réaliser une étude EnR, un audit énergétique, une étude d’impact, ou un Bilan Carbone® n’hésitez pas à nous contacter pour nous expliquer votre besoin.

Nous pouvons également vous aider à identifier les gisements d’économie d’énergie et à améliorer la performance énergétique de votre entreprise grâce à la norme ISO 50001.

 

Références et actualités :

Etude de potentiel EnR de la ZAC du Pré Fleury

Etude de potentiel EnR de la ZAC des Bruottées-Templiers

Bilan Carbone d’un projet d’aménagement : le Triangle de l’Échat

 

Nous contacter