ISO 26000 : Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE)

L’entreprise et le développement durable

L’entreprise, personne morale, assume nécessairement une responsabilité envers son environnement, ses salariés, son territoire, ses clients et fournisseurs…

D’un point de vue environnemental, son fonctionnement a un impact sur les milieux naturels et la biodiversité : elle contribue à son échelle à l’équilibre, ou au déséquilibre, de l’écosystème auquel elle participe. Sur les plans social et économique, l’entreprise n’est pas seulement responsable de la qualité de vie et des conditions de travail de ses employés. En tant que chaînon d’un ensemble économique qui inclut ses partenaires, clients, fournisseurs, prestataires, etc., elle est surtout un vecteur de création de liens sociaux et de dynamisme économique. Elle a ainsi un rôle direct, à une échelle locale, dans le développement du territoire dans lequel elle est implantée. Elle a aussi, à une échelle plus large, unepart de responsabilité dans le fonctionnement social et économique d’un secteur d’activité, d’un marché, d’un pays.

Selon l’Observatoire IFOP du Développement Durable de 2009, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à être informés sur le développement durable et à le considérer comme un critère de choix. Cependant ils sont aussi plus méfiants à l’égard de la publicité faite autour de l’environnement ; l’engagement des entreprises doit donc reposer sur des actions concrètes et une politique de transparence.

La RSE : un engagement dans le développement durable

La démarche RSE proposée par le Cabinet Lamy Environnement, s’appuie sur la méthodologie développée par l’AFNOR1, notamment au travers de la norme ISO 26000 (publiée le 1er novembre 2010). Elle permet l’analyse, d’une part des activités de l’entreprise, et d’autre part des relations avec ses parties prenantes.

L’approche est donc double, il s’agit :

  • d’analyser les impacts directs et indirects des activités, au regard des 7 questions2 centrales identifiées dans l’ISO 26 000 comme reflétant la notion de responsabilité sociétale ;
  • d’identifier toutes les personnes ayant un intérêt dans les décisions ou activités de l’entreprise, et dialoguer avec elles de manière à éclairer les décisions à prendre.

Les 7 thèmes de responsabilité à prendre en compte dans le cadre de la norme ISO 26 000 :

Cette démarche volontaire permet ainsi d’associer logique économique et responsabilité sociale et environnementale, pour transformer les pressions que l’entreprise subit en atouts stratégiques : maîtrise des risques et des coûts, gain d’image, anticipation du marché, fidélisation des clients, mobilisation du personnel, innovation, etc.

Le développement durable ne doit pas être perçu comme une contrainte, mais comme un facteur d’amélioration de la compétitivité de l’entreprise qui lui permet de sortir de la crise économique actuelle tout en relevant les défis sociétaux.

Notez que la norme ISO 26000 n’est pas certifiable, mais elle peut être évaluée par un organisme indépendant.

Accompagnement dans une démarche RSE

Nous accompagnons nos clients dans les étapes clefs du lancement de leur démarche de RSE :

Nous proposons également une assistance à la mise en œuvre pratique de cette politique RSE :

 

1Association Française de NORmalisation.
2Les droits de l’Homme, les conditions de travail, l’environnement, les bonnes pratiques des affaires, les consommateurs, la contribution au développement local et la gouvernance de l’organisation.