Les collectivités locales sont de plus en plus nombreuses à lancer des démarches du type “Agenda 21” pour définir leur politique de développement durable. La ville de Vénissieux a fait appel au Cabinet Lamy Environnement, associé avec Montgolfier Consultants, pour l’accompagner dans son projet “Développement durable”. Celui-ci se déroule en deux phases : réalisation d’un diagnostic sur les enjeux sociaux, économiques et environnementaux du territoire, puis définition des grandes orientations stratégiques de la collectivité à moyen et long termes.

Vers une évolution durable de Vénissieux

Malgré une situation sociale difficile, Vénissieux possède des atouts réels pour jouer un rôle d’équilibre à l’échelle de l’agglomération : poids démographique, pôle industriel, nœud de réseaux de transports et espaces naturels importants. La ville souhaite engager une dynamique de changement en construisant une ville durable autour d’un centre attractif, tout en prenant en compte les problématiques socio-économiques actuelles.

Impliquer les citoyens et les acteurs du territoire 

La démocratie locale apparaît comme l’une des clefs pour atteindre ces objectifs.
Un Conseil Citoyen du Développement Humain Durable a été créé pour mener à bien la démarche “Développement durable”. Des groupes de travail ont été organisés pour débattre sur les enjeux issus du diagnostic : ils ont permis de nourrir un large débat qui s’est déroulé entre mars et juin 2010.
Vénissieux a fait le choix d’agir en pariant sur l’engagement des citoyens et des acteurs du territoire plus que sur des actions techniques lourdes (et coûteuses). C’est un choix innovant, qui est un pari politique sur la capacité à mobiliser les habitants dans une nouvelle manière de vivre la politique et de s’impliquer dans la vie de leur commune.
C’est aussi un choix raisonnable, qui tient compte du fait que sur la plupart de ces thèmes, (transports, développement économique…) Vénissieux ne peut agir par elle-même et dépend de la collaboration avec ses partenaires, notamment le Grand Lyon.

Les grandes orientations de la politique de développement durable de Vénissieux 

Les idées proposées par les citoyens et les acteurs du territoire ont permis de définir les grandes orientations de la politique de Vénissieux dans le domaine du développement durable pour les 6 ans à venir :
• Informer et former les citoyens et acteurs du territoire pour mieux les mobiliser
• Densifier la ville tout en créant une continuité des espaces naturels (élaboration d’une trame verte)
• Développer les alternatives à la voiture individuelle, tels que les modes de transport doux
• Redynamiser l’économie tout en conservant à la ville sa vocation industrielle (nouvelles technologies de l’environnement par exemple) et aider les Vénissians à accéder à l’emploi local
• Maîtriser les consommations d’énergie et développer les énergies renouvelables
La collectivité, quant à elle, s’engagera sur un fonctionnement exemplaire de ses propres services : une manière de montrer l’exemple, mais aussi d’impliquer les agents municipaux.
D’autres orientations portent sur la gestion des déchets et la propreté.
Il reste à préciser le contenu de ces objectifs, et à élaborer un plan d’action : c’est le travail qui s’engage maintenant et qui devrait aboutir courant 2011.

Les écoprojets : coupler action de la collectivité et engagement des citoyens

Les écoprojets ont pour but de mobiliser les citoyens et les autres acteurs du territoire : associations, bailleurs sociaux, entreprises, établissements scolaires… Il s’agit d’actions concrètes, concernant de petites zones précises : un groupe d’immeubles, une rue, un micro-quartier…
Les premiers écoprojets sont déjà lancés : une expérience de compostage dans un immeuble collectif à Parilly, un audit du fonctionnement du collège Elsa Triolet par une classe de 5e (en partenariat avec Rhodia), et enfin la mise en place du tri à la cuisine centrale qui assure la restauration de tous les écoliers de Vénissieux (5000 repas par jour).

Si vous aussi vous souhaitez réaliser votre Agenda 21, n’hésitez pas à nous contacter et à consulter notre page.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter :

7ème appel à reconnaissance des Agendas 21 locaux

Les collectivités doivent faire un rapport développement durable annuel à partir de 2011