L’Agenda 21, un engagement dans le développement durable

C’est en 1992, lors de la conférence de Rio que nait l’Agenda 21 (encore appelé Action 21) :
« toutes les collectivités locales instaurent un dialogue avec les habitants, les organisations locales et les entreprises privées afin d’adopter un programme Action 21 à l’échelon de la collectivité. »1.

Depuis 2006, il existe un cadre de référence national pour les projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux. Celui-ci définit :

Ainsi que les 5 principes méthodologiques pour l’élaboration d’un Agenda 21 local :

1Chapitre 28 de la déclaration de Rio sur les “Initiatives des collectivités locales à l’appui d’Action 21”.

Depuis 2010 et la loi Grenelle II, les Agendas 21 locaux sont légalement reconnus par le Ministère du Développement Durable :

La Stratégie Nationale de Développement Durable (2009-2013) offre un cadre de référence et d’orientation pour l’ensemble des acteurs privés et publics en cohérence avec les engagements européens et internationaux de la France.

Par ailleurs, le volet « Climat » d’un Agenda 21 vaut un Plan Climat-Energie Territorial (PCET), et réciproquement.

Accompagnement dans votre démarche Agenda 21

Méthodologie

Conscients du rôle que les collectivités doivent jouer dans le passage de notre société à un développement réellement durable, nous les accompagnons tout au long de leur démarche d’Agenda 21 :

  1. Diagnostic partagé de développement durable
    1. Enjeux environnementaux du territoire : équilibres sociaux, développement économique, milieux naturels et biodiversité, énergie, déplacements, transports…
    2. Fonctionnement des services municipaux, contraintes techniques, financières et politiques, enjeux d’organisation, implication des parties prenantes.
      Tout cela se fera en impliquant les parties prenantes à chaque étape.
  2. Définition de la politique de développement durable :
    1. Construire la politique : identification d’objectifs et de cibles réalistes, analyse des coûts et des gains, hiérarchisation des priorités et sélection des orientations
    2. Impliquer les parties prenantes : concertation, processus participatif afin d’établir un dialogue entre tous les acteurs, les mobiliser, favoriser la concertation et les échanges d’expérience
  3. Programme d’action : hiérarchisation des actions, réalisation de fiches actions, finalisation de l’Agenda 21
  4. Plan de communication
  5. Reconnaissance officielle : aide à la réalisation du dossier pour obtenir auprès du Ministère la reconnaissance « Agenda 21 local »

Nos principes

Notre intervention est guidée par les principes suivants :

  • Construire une démarche de développement durable qui vous soit propre, basée sur les spécificités du territoire
  • Impliquer les citoyens : l’action de la collectivité doit être relayée par des changements de comportement individuels pour être efficace.
  • Définir un programme d’actions concrètes et réalisables, pour que la politique de développement durable définie ne se limite pas à une action de communication mais soit la base d’un vrai changement dans le fonctionnement du territoire et de l’institution.
Références :

Ville de Vénissieux (69)

Actualités :

Les collectivités doivent faire un rapport développement durable annuel à partir de 2011

Communiqués :

Le Cabinet Lamy aide Vénissieux à devenir une ville durable