grand paris aménagement, triangle de l'échat

Dans le cadre de l’étude d’impact du projet d’aménagement d’une ZAC, Grand Paris Aménagement a confié au Cabinet Lamy Environnement la réalisation du bilan d’émissions de gaz à effet de serre de l’opération.

Le projet étudié est situé à Créteil, sur une zone dénommée « Triangle de l’Échat ». Il s’étend sur une surface de près de 9 hectares. Le programme prévoit la construction de 1 450 logements, 10 000 m² de bureaux, 20 000 m² pour des vocations diverses (groupe scolaire, résidence étudiant, hôtels, commerces).

Objectifs

Les objectifs de ce bilan sont de :

  • Comparer les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la ZAC dans son fonctionnement actuel à celles de la future ZAC,
  • D’identifier des solutions permettant de limiter l’impact carbone du projet d’aménagement retenu.

Cette démarche s’inscrit dans la nouvelle « stratégie bas carbone » définie dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Le Bilan Carbone prend également en compte les émissions liées à la phase de chantier.

Outils et méthodologie

Le bilan a été construit à partir des outils GES OpAm, élaborés par le CERTU (Centre d’études sur les réseaux de transport et l’urbanisme), et Bilan Carbone® « Territoire », développé par l’ADEME.

Plusieurs scénarios ont été étudiés dans le fonctionnement projeté de la ZAC. Ils ont ainsi porté sur : les sources d’approvisionnement en chauffage, le mode constructif utilisé, l’utilisation des transports en commun.

Enjeux et leviers d’action identifiés

Ce bilan a ainsi permis de mettre en évidence que les principaux enjeux en termes d’émissions de gaz à effet de serre sur la zone étudiée portent sur les déplacements et la consommation énergétique des bâtiments. En effet, ils représentent respectivement 50 % et 33 % des émissions de GES de la zone sur une période d’un an dans le scénario de référence.

Le premier levier d’action apparaît être l’énergie des bâtiments :

  • Le choix de la source d’énergie est déterminant puisque les facteurs d’émissions varient fortement suivant la source utilisée. Différentes hypothèses sur l’utilisation des énergies renouvelables, et notamment du bois-énergie, ont donc été étudiées.
  • Diverses actions visant à limiter les besoins en énergie peuvent également contribuer à réduire les émissions :
    • favoriser la conception de bâtiments bio-climatiques,
    • réduire les pertes d’énergie dans les réseaux de distribution,
    • mettre en place des systèmes d’eau chaude solaire.

Un second levier porte sur les actions favorisant les mobilités douces et l’usage des transports en commun, qui ont également un impact significatif sur les émissions de GES de la ZAC.

En menant cette étude au stade projet de l’opération d’aménagement, les réels enjeux en termes d’émissions peuvent être mis en évidence et mieux pris en compte dès la conception.

 

Si vous souhaitez vous aussi réaliser le bilan d’émission de gaz à effet de serre d’un projet d’aménagement, un Bilan Carbone® Territoire ou un Bilan Carbone® Patrimoine et Compétence, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous contacter

 

Références et articles: