La mise en place d’une démarche de RSE par le Cabinet Lamy Environnement au sein de l’agence de communication Dragon Rouge

 

Créée il y a plus de 25 ans, Dragon Rouge est une agence de communication indépendante, spécialisé dans le design des marques, principalement à travers l’architecture et le packaging.
L’entreprise a aujourd’hui une dimension internationale, tant par l’implantation de ses agences (Dubaï, Hambourg, Hong Kong, Londres, New York, Varsovie), que par celle de ses clients.

Le fonctionnement de l’entreprise est-il durable ?

Dragon Rouge nous a confié la mission de l’accompagner dans la mise en place d’une démarche de RSE : Responsabilité sociétale de l’entreprise.
Les questions posées étaient les suivantes : le fonctionnement actuel de l’entreprise est-il ou non durable ? Comment peut-elle être plus économe en ressources naturelles et énergétiques, éviter les gaspillages, être moins vulnérable aux variations des coûts de l’énergie ? Comment doit-elle assumer ses responsabilités sociales et environnementales ?
La mission s’est déroulée sur environ dix mois. Elle a comporté 3 phases :

  • un diagnostic, qui a identifié les enjeux de développement durable auxquels l’entreprise est confrontée,
  • une deuxième phase de réflexion stratégique, pour fixer des objectifs,
  • enfin un programme d’actions.

Le développement durable ne se limite pas au fonctionnement interne de l’entreprise.  Celle-ci engage aussi sa responsabilité dans un ensemble de décisions économiques : choix des fournisseurs, politique commerciale, produits ou services proposés…
Par ailleurs, une entreprise de communication a une responsabilité sociale particulière : à travers la promotion des marques et produits de ses clients, elle influe sur les comportements des consommateurs.

Dialoguer avec les parties prenantes

On désigne par le terme de « parties prenantes » l’ensemble des partenaires qui interviennent dans le fonctionnement de l’entreprise : personnel, clients, fournisseurs, actionnaires, riverains… Ouvrir le dialogue avec ces partenaires constitue à la fois une responsabilité et une opportunité intéressante pour l’entreprise.
Pour plusieurs des clients de Dragon Rouge, le développement durable est une priorité stratégique (Lafarge, Sun, Bouygues…) et est devenu un thème majeur de leurs politiques de communication.
Aussi, pour mieux être en phase avec ses clients, l’entreprise se devait d’engager à son tour une démarche de développement durable. La création d’une telle dynamique aura des retombées positives non seulement en termes d’image mais aussi sur le fonctionnement global de l’entreprise, aux plans humain et social.

Les résultats

Des fiches thématiques analysent le fonctionnement de Dragon Rouge et identifient les grands enjeux sociaux et environnementaux :

  • cohésion sociale, conditions de travail,
  • économie d’énergie, déplacements, achats, gestion des déchets…

Des actions concrètes ont été définies dans le domaine de l’énergie, des déchets, des déplacements : optimisation des installations techniques (chauffage, climatisation…), sensibilisation des employés, rationalisation des déplacements (notamment longue distance), tri des déchets, achats responsables, incitation aux modes doux et au covoiturage…
Au terme de la démarche, l’entreprise ne prétend pas avoir atteint l’exemplarité dans tous les domaines. Elle a du moins réfléchi aux interactions entre ses activités et celles des parties prenantes et pris conscience du lien entre son développement et sa responsabilité sociale.
En intégrant les enjeux sociaux et environnementaux à sa stratégie de développement, une entreprise durable ne renonce évidemment pas à la rentabilité ni au profit. Face à la concurrence, le Développement Durable est au contraire un levier de compétitivité et de développement : affirmer son image, renforcer la motivation des salariés, prendre un avantage concurrentiel, se positionner sur de nouveaux marchés… autant d’objectifs qui peuvent faire d’une démarche RSE un outil de développement.

Pour en savoir plus sur la démarche RSE.