Cette étude porte sur le potentiel de développement des énergies renouvelables, dans le cadre de la création de la zone d’activité Velours 4 sur la commune de Poligny.

Notre étude consiste à identifier les pistes les plus prometteuses, tant pour le développement de filières locales de production d’énergie, qu’en termes de consommation énergétique à l’échelle de la future zone. Cette étude sur le potentiel en énergies renouvelables est conforme à l’article L300-1 du Code de l’Urbanisme.

Notre mission se déroule en deux étapes :

 

1/ Le diagnostic

26 lots sont prévus sur le site, représentant un terrain d’assiette de 78 500 m².

Le diagnostic porte à la fois sur le potentiel du site en matière d’utilisation des énergies renouvelables disponibles et sur l’opportunité de créer ou de raccorder un réseau de chaleur ou de froid.

Il débute par l’évaluation des besoins énergétiques.

Nous analysons ensuite, pour chaque source d’énergie renouvelable :

  • la disponibilité de la ressource à l’échelle locale ou régionale,
  • la facilité de mise en œuvre,
  • les impacts environnementaux et les éventuelles contraintes à la mise en œuvre, tant d’un point de vue technique qu’économique.

A partir d’une liste exhaustive de l’ensemble des sources d’énergies pouvant approvisionner un réseau de chaleur ou de froid, nous analysons celles compatibles avec le projet de la Zone d’activité.

 

2/ Préconisations

L’objectif principal est d’apporter un éclairage concret sur l’opportunité de mettre ou non en œuvre les différentes énergies renouvelables.

Cette analyse prend en compte tenu les spécificités du site, les activités susceptibles de s’implanter, les besoins énergétiques correspondants et le niveau d’ambition de l’aménageur et des collectivités locales.

Un autre objectif de l’étude est la maîtrise des consommations d’énergie. Nous proposons des solutions, compatibles avec le projet, permettant de réduire les besoins en énergie : déplacements, éclairage, sensibilisation, isolation, architecture bioclimatique… (sous réserve des informations dont nous disposerons sur les besoins énergétiques).

 

Conclusion

Notre étude a conclu que les énergies renouvelables dont les potentiels sont les plus prometteurs sont l’aérothermie, le photovoltaïque et le bois-énergie (si la création d’un réseau de chaleur n’est pas envisageable compte tenu de la nature des activités prévus sur le site, une chaudière à l’échelle d’un bâtiment peut être envisagée). La piste la plus intéressante est l’utilisation de la géothermie pour alimenter un ou plusieurs bâtiments. Une étude de faisabilité permettrait de préciser les hypothèses de périmètre et de fonctionnement.

Si vous souhaitez aussi lancer l’étude du potentiel de développement des EnR d’une opération d’aménagement d’une zone d’activités ou d’habitations, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page dédiée.

 

Références